dimanche 12 août 2007

Soupe de toutes les vertus



La soupe, un plat primitif né avec le feu, nourriture du pauvre, du paysan, si parfumée, si chaleureuse...

Le minestrone italien est le cousin de la soupe au pistou en Provence. Il est comme tous les plats de ménage, autant de recettes que de cuisiniers, de saisons, de régions. Le mien est fait avec ce que je trouve au jardin et dans le garde-manger.

Aujourd'hui, j'ai mis sur le feu un faitout avec
trois cuillerées à soupe d'huile d'olive,
j'ai ajouté
un oignon haché, quand il est devenu translucide, j'ai jeté mes légumes coupés en dés,aubergines, courgettes, un petit piment pas très fort, des tomates bien charnues, du céleri en branche, des haricots Borlotti frais, un morceau de croûte de parmigiano-reggiano, une feuille de laurier, du thym frais.
J'ai fait revenir tout ça, puis j'ai ajouté un bon litre de
bouillon de boeuf.
La soupe a mijoté tranquillement durant une heure.
J'ai mixé une vingtaine de feuilles de
basilic avec des pignons de pin, du sel, de l'huile d'olive et de l'ail pressé, pour avoir un pesto.
J'ai ajouté une poignée de
riz arborio (italien à grains courts) encore un peu de bouillon, et laissé cuire une vingtaine de minutes.
J'ai servi et fait passer le pesto et un bol de
parmesan fraîchement râpé.

Évidemment toutes les variantes sont permises, des pâtes, de la pancetta, quelques tortellinis...

Demain, je reprends le travail.

17 commentaires:

  1. Celle qui t'envie12 août 2007 à 22:48

    La soupe, j'adore.
    La Garbure par exemple. Le Minestrone -le vrai- et l'une de La Sudiste, avec de petites boulettes de viande. La soupe, c'est bon quand c'est cuit longuement, doucement. Ca envahit un angle de la maison et ça sent le bonheur familial.
    La soupe, c'est de l'amour ;-)

    RépondreSupprimer
  2. 5 petits mots à la fin d'un billet, et voilà qu'on se demande ce qui se cache dessous... et on a envie de dire, le travail c'est la santé, le travail c'est le bonheur et, par moments, le travail c'est du travail ;-D Bonne journée! Jolie soupe dont l'odeur se rend jusqu'ici!

    RépondreSupprimer
  3. Le coup de la croute de parmesan, je le fais dans toutes les soupes de legume maintenant. J'ai essaye aussi avec la croute du comte, celle de la mimolette, c'est vraiment une bonne idee. Ta soupe, elle embaume jusqu'a mon bureau parisien.

    Salut celle qui t'envie, j'aime bien te croiser ici.

    Bon courage a toutes celles qui bossent.

    RépondreSupprimer
  4. Celle qui passait le nez13 août 2007 à 13:49

    Gracianne, je détonne un peu ici. Tout y est beau, glamour, élégant. Mais c'est plus fort que moi, j'y suis tout le temps fourrée ;-)

    RépondreSupprimer
  5. A celle qui m'envie, alors que tout est loin d'enviable(eh oui!)
    A celle qui pointe le bout du museau,
    A celle qui est belle, glamour et élégante, elle est quand même gonflée de dire qu'elle détonne un peu!!! ;-))

    Chat bleu, quelle belle sensibilité! Effectivement,j'ai si bien déconnecté du travail durant trois semaines, que pour la première fois j'ai craint la reprise. Après la dolce vita, c'est un peu rude. Mais pas de souci, je garde la tête hors de l'eau...

    Gracianne, j'ai toujours vu faire cela dans l'Italie rurale,on garde les croûtes du fromage dans un bocal d'huile pour renforcer le goût de la soupe ou de la sauce. D'ailleurs ce qui m'a toujours frappé, c'est de voir leur amour du bon produit, et la manière dont ils en prennent soin -sur le marché, les fruits sont vendus mûrs à point quitte à devoir faire leurs courses tous les jours-

    RépondreSupprimer
  6. Tu sais Lena, j'ai vecu en Italie. Je me demande si ce ne sont pas eux qui m'ont appris que les fruits pouvaient avoir du gout. J'exagere presque.
    Regardeuse, comment ca tu detonnes? Des regardeuses, il nous en faudrait plus.

    RépondreSupprimer
  7. Bon, je vois que la conversation est entamée ;-D Je prends une pause. J'aurais pas dû dire que le travail c'est la santé... ça m'a tuée! ;-D La celle-là est très amusante, c'est la première fois sur ton blogue que je la rencontre. J'espère qu'elle se pointe le bout du nez souvent, elle sait divertir. Bon, allez, je me sauve pour reprendre le collier. Tchau!

    RépondreSupprimer
  8. Chat bleu, tu as le sentiment de la rencontrer pour la première fois, c'est parce que elle est un vrai caméléon, cette fille là...

    Gracianne est une fine mouche, elle l'a démasquée.

    RépondreSupprimer
  9. Celle qui veut passer inaperçue15 août 2007 à 11:51

    J'ai royalement plombé la boîte mails du Chat Bleu parce que j'ai fait gaffe sur gaffe :-(
    (à cette heure-ci, au Canada, ils dorment tous en principe ; mais lorsqu'elle va se lever, de bonne humeur, et allumer son ordi...).
    J'ai beau me dire qu'une petite honte est vite oubliée, je viens tout de même de vivre un grand moment de solitude :-))
    On dit que le Web est anonyme, ben pour moi non : je le vis comme si le Chat Bleu me connaissait.
    Et si je n'ouvrais plus jamais mon ordi ? LA VOILA LA SOLUTION !! Disparaître.
    Ohhh Léna, elle ne va rien y comprendre cette dame.
    Adieu adieu, c'était bien, adieu adieu.

    RépondreSupprimer
  10. Celle qui se flagelle, je ne vois pas où est le problème mais je doute que ce soit bien grave.
    De toute façon, on n'agit pas contre sa nature, et la tienne t'absout de tout !

    RépondreSupprimer
  11. Ah là là! La celle-là est presqu'aussi bavarde que tu as promis de l'être, Léna! ;-D Mais elle est si ravissante... on voudrait presque ne pas percer le mystère, puis le naturel revient au galop! Gracianne SAIT? Alors, Gracianne, tu me le diras? Je suis terrible pour résoudre les énigmes... absolument NULLE! Bon, alors, tout le monde dort (ou est en train de s'éveiller) je vais dormir. Vous m'avez bien fait rigoler. Merci!

    RépondreSupprimer
  12. Decidement, j'aime bien passer ici. C'est encore un petit jardin secret, profitons en. A mon avis il ne va pas tarder a etre tres frequente.
    Mais non Louise, je ne sais rien. Celle qui est anonyme, c'est Regardeuse, mais qui est-elle vraiment?

    RépondreSupprimer
  13. Les filles, je ne peux pas vous en dire beaucoup, sinon elle va m'attraper!
    Mais sans prendre trop de risque, quelques repères, elle est toulousaine, dotée d'un beau tempérament et d'un excellent fond, elle est bien sûr spirituelle, vous l'avez déjà remarqué. J'espère qu'elle vous en dira plus. Une belle personne! (comme toutes celles qui passent ici, quel bonheur)

    RépondreSupprimer
  14. Celle qui se tortille d'aise16 août 2007 à 18:50

    Le Web est mon allié, il gomme mes défauts, me permet de tourner sept fois mes doigts sur le clavier, et à l'arrivée, Léna dit plein de choses aimables (certaines sont un chouïa fondées. Un chouïa ;-))
    Il fait un temps à manger de la soupe à Tlse ! 22° bien mouillés (32° hier, bien moites). Cherchez l'erreur (dans les températures ! pas chez moi).

    RépondreSupprimer
  15. Regardeuse, garde ton mystere :) Je t'ai deja vue passer, chez d'autres, je trouve ce pseudo si juste.

    Lena, je n'ai pas ton mail, mais merci d'avoir essaye cette pizza, ca me fait reellement plaisir que vous l'ayiez trouvee bonne.

    RépondreSupprimer
  16. Alors là, je m'amuse (oui, Gracianne, il faudrait garder le jardin secret, bonne idée ;-D).

    RépondreSupprimer