vendredi 17 août 2007

la fille des louganis


"Dans la beauté solaire de son île grecque, la jeune
Pavlina aime celui qu'elle croit son cousin, Aris. Elle ignore le secret qui dévastera pour longtemps la famille: Aris est du même père qu'elle. L'enfant qu'elle aura de lui, fruit d'un inceste, sera confié à l'adoption.La fille des Louganis raconte l'histoire de ce double arrachement, à l'île et à l'enfant."
Quatrième de couverture, j'ai du mal à
résister à "la beauté solaire de son île grecque", mais les cinquante premières pages vont bien au-delà...

Et après une nuit presque blanche,
j'ai lu, vécu, le tragique destin d'une famille pauvre, qui a lutté pour sa survie et qui s'écroule par la "faute" de la mère. Au bord de la mer, sur son île grecque, Pavlina, la fille, aime celui qu'elle croit être son cousin. Lui aime les hommes. Un enfant incestueux va naître, qui sera arraché à l'amour de Pavlina avec la bénédiction de l'Eglise qui dit qu'il faut toujours payer pour les fautes, et apparemment les pauvres plus que les autres.
Le jour de cette naissance commence, pour cette mère, une quête folle pour revoir son enfant et plus tard son île.

L'histoire est âpre, sombre, les pages sont lumineuses, ardentes. Les coups du destin peuvent sembler trop lourds, mais nous avons vite oublié dans nos sociétés, que d'autres vivent encore dans des conditions aussi désespérées...
De beaux portraits, surtout les femmes. Ce livre m'a dévorée.

5 commentaires:

  1. Celle qui a lâché un livre ? ah bon ?18 août 2007 à 15:49

    Tu l'as fini donc ? Et tu le conseilles on dirait.
    J'ai craqué : j'ai laissé en cours de route "La Tempête" et me suis lancée (sans le vouloir, j'ai lu la première page, puis la suivante etc. jusqu'à la 50ème !) La Gouvernante Italienne : oh que j'aime !!

    RépondreSupprimer
  2. Alors là, ne le lâche pas! ;)
    Tu aimeras forcément "La mer, la mer"...
    Je ne comprends pas qu'Iris Murdoch soit si peu connue en France!

    Pour "La fille des Louganis", je n'avais lu qu'une critique sur Evène, mauvaise. Alors... Je n'ai pas pu le lâcher, l'écriture me plaît, l'histoire ne m'a pas semblé irréaliste, j'ai entendu trop de choses de ce genre pour savoir que nous ne naissons pas tous avec une cuillère en argent dans la bouche. Mais jamais cela m'a semblé trop lourd ou mélo, même si je n'ai jamais pu me sentir toute proche de Pavlina, le personnage principal, parce qu'après avoir oser vivre, elle subit un long moment, mais qui à cette place aurait su faire autrement? Ses émotions, on les ressent.
    J'ai aimé l'humanité du prêtre qui sait tout, et pour qui, des années après, les certitudes laissent place au doute. De jolies choses sur l'amitié entre femmes, sur l'amour aussi. J'ai aimé.

    RépondreSupprimer
  3. celle qui te fait confiance18 août 2007 à 17:44

    Merci pour Iris Murdoch, c'est une merveilleuse découverte pour moi. J'ai également été étonnée du peu d'articles sur le web qui lui sont consacrés :-(

    Quant à ta dernière découverte, je verrai si La Fille des Louganis me séduit autant ? Ma seule réserve : que ce soit une histoire "lourde" (je rentre facilement dans les livres, mais je veux m'endormir pai-si-ble-ment ;-) )

    ps : j'ai appelé ce matin une pharmacie qui, ô joie, vend les aromasprays !! La fille se marrait de m'entendre si contente ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Lena.
    Je suis venue par hasard sur votre blog en parcourant celui de la bouche pleine.
    J'ai été ravie de constater que nous avions les même centres d'intérêts.
    Hier soir, j'ai dévoré "L'amant sans domicile fixe" de Patrick Modiano.
    Même mon mari, amateur de livre policier, l'a adoré !
    Je vous le recommande vivement.
    Amitiés.
    Lilas.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai hâte de relire. Ça fait six mois que je ne me 'pose' nulle part. Le blog, tu penses?

    RépondreSupprimer