jeudi 30 août 2007

Le Sud de l'Italie dans une fleur...de câpre et Pizza bianca con olio di tartufi


S'il y a un arbuste qui m'émerveille, c'est le câprier, la floraison est très belle, les graines confites dans le sel sont aromatiques, et la fleur de câpre se croque avec gourmandise. D'autres vont chez le chocolatier se faire un petit plaisir, D. passe chez l'italien acheter un bocal de fleurs de "cucunci" all'aceto di vino...
Elles font l' ultime touche de notre pizza préférée :

Pizza bianca con olio di tartufi


Pour la pâte, mettre 270 ml d'eau, 3 cs d'huile d'olive, 1 cc de sel, 1cc de sucre, 1 pincée d'origan, 450g de farine, 1 sachet de levure de boulanger dans la MAP programme pâte, pour 1h30, vous pouvez la sortir avant si vous êtes pressés.

Chauffer le four à 220° th7/8

Divisez la pâte pour faire deux pizzas, étendre l'une d'elles sur une plaque légèrement farinée, couvrir de champignons de paris crus émincés, ajouter de la mozzarella coupée en tranche, une gousse d'ail pilée, un nuage d'origan, ou du thym, du romarin.

Mettre au four pour un quart d'heure.

A la sortie du four, poser une poignée de roquette, un filet d'huile de truffe, quelques copeaux de Parmesan, et bien sûr des fleurs de câpres! Et on déguste...

Et on a parfaitement le droit de rire de l'épouvantable photo que j'ai prise !!!

13 commentaires:

  1. j'aime beaucoup aussi le caprier et si jolies fleurettes !
    je trouve la photo apetissante quoi qu'on en pense ;-))

    RépondreSupprimer
  2. Mais non, on ne va pas rire. Je sais pour avoir essaye a maintes reprises de photographier des pizze combien c'est difficile.
    Celle-ci doit etre absolument delicieuse. Il me manque les capres, mais ca devrait pouvoir se trouver. J'adore tes friandises.

    RépondreSupprimer
  3. Celle qui n'a pas honte31 août 2007 à 18:03

    He bien moi, je RIGOLE TOUT CE QUE JE PEUX Léna !

    (et je lis avec envie quand même... parce que tu le sais bien, j'aime ton art de vivre joliment chaque moment).

    RépondreSupprimer
  4. Et moi, je suis trop contente de t'entendre rire ! Eh oui, il arrive jusqu'ici ton beau rire ;-)

    C'est selon le sacro saint principe, je profite du moment, demain j'aurais peut être mangé mon pain blanc.

    RépondreSupprimer
  5. si tu veux du pain bis... (mais c'est un secret) ;-D
    pour les photos, ne m'en parle pas! une véritable obsession (qu'il faut assouvir quand on est seule - personne ne comprend! et surtout pas la nourriture!). j'ai beaucoup de problèmes avec les plans rapprochés... j'ai trouvé qu'il était plus facile de faire un gros plan puis de rogner. plus facile de faire une bonne mise au point. puis il n'y a rien comme la lumière à l'extérieur et encore mieux une belle journée voilée, on dirait que les couleurs sont plus 'vraies'. merci, Léna, ma visite chez toi m'a fait grand bien :)

    RépondreSupprimer
  6. Va pour le pain bis!

    He, He, je ne suis pas seule à subir les moqueries gentilles mais un peu marteau de mon entourage...

    RépondreSupprimer
  7. Belle idée à essayer... Je ne connaissais pas. Cela donne envie.

    RépondreSupprimer
  8. Je découvre ton blog...hummmmm que de délices!!!!! je vais essayer ta recette de pizza ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Je vais essayer, je faisais déja une pizza blanche mais plus simplette (base brute, oh!), la tienne a l'air fameuse!!

    RépondreSupprimer
  10. Tu sais on peut aussi dire qu'il y avait beaucoup de brouillard par chez toi... et puis ce qu'on ne voit pas on l'imagine et c'est encore mieux ! En tout cas ce que mon imagination me dit c'est que j'ai très envie de la dévorer réellement !

    RépondreSupprimer
  11. cet été , j'ai gouté à des feuilles de capres en salade en Grece et c'est aussi delicieux que les boutons de capres que tu presentes .

    RépondreSupprimer
  12. Merci, Mayeul et Peg

    Bridget, j'aime la pizza blanche, mais elle ne pardonne rien, il faut que la pâte soit bonne ; alors, juste saupoudrée d'un peu de fleur de sel et de romarin du jardin, on croque, le croustillant, le moelleux, la garrigue et la mer, on se sent un peu reine avec un met d'une simplicité biblique...

    Dorian, tant que tu ne dis pas que c'est moi qui suis dans le brouillard ;-)))

    Lili, je ne savais pas que les feuilles se mangent, est ce que ça fait penser au pourpier?

    RépondreSupprimer
  13. Je viens de découvrir ton blog (qui est maintenant dans mes favoris...) Je cherche désespéremment à acheter des cucunci que j'ai savouré chez une amie... As-tu une adresse sur le net ?
    Merci pour ce blog qui est un vrai bonheur
    Marie

    RépondreSupprimer