lundi 28 décembre 2015

"Ne plus lire depuis longtemps..."


"Ne plus lire depuis longtemps, c'est comme perdre un ami important..."
Proverbe chinois

Une phrase qui me parle...

Oh ces box faites de tout et souvent de n'importe quoi! Et pourtant celle ci semble faite pour moi, un livre hors des sentiers battus, un thé rare, une gourmandise... une jolie pause en somme... Ce mois ci, je découvre un roman islandais, juste mon envie du moment, après avoir terminé  "Mes seuls dieux" beau voyage en huit étapes douces amères au cœur de la bourgeoisie indienne. Merci Marjorie d'avoir créé ce joli concept et de vous impliquer autant! Chez Exploratology

21 commentaires:

  1. J'adhère complètement à ce proverbe...
    Merci à vous de faire connaitre ce site,je viens de le regarder et je pense que je vais "franchir le pas",même si ma liste à lire s'allonge mais quand on aime....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup son éclectisme, sa curiosité et son enthousiasme, le désir de partager l'émotion...Les éditeurs sont plutôt confidentiels, loin de l'artillerie lourde des grandes maisons, au final, la découverte de petits bijoux...

      Supprimer
  2. Ah oui ! Tu l'as essayé et j'ai comme l'impression que ce choix te plaît beaucoup ! En fait, des petites douceurs venues d'ailleurs ! C'est chouette ! A voir !
    Bon bout d'An ma belle ! Je m'envole...
    Bises ensoleillées

    RépondreSupprimer
  3. Regardeuse grande liseuse30 décembre 2015 à 16:12

    (parce qu'il y aurait des amis qui ne seraient pas importants ? Ce proverbe m'a tout aussi l'air chinois que moi japonaise).

    Je n'oserais pas acheter une box sans savoir ce qu'il y a dedans. Surtout pour des livres. C'est te dire les limites de mon esprit aventurier :-)))
    Je sais que c'est le concept, mais pour un livre je suis rétive.
    A la bibliothèque du travail, la responsable fait parfois des "prêts surprises". Tu devrais me voir soupirer et soupeser les emballages, tentant de deviner s'il s'agit au moins d'une édition Stock ou X.os ;-))) (pas sûre de l'orthographe pour le coup tellement je la fuis).

    Je vais de ce clavier visiter le lien que tu nous proposes.

    RépondreSupprimer
  4. Regardeuse grande liseuse30 décembre 2015 à 18:02

    (parce qu'il y aurait des amis qui ne seraient pas importants ? Ce proverbe m'a tout aussi l'air chinois que moi japonaise).

    Je n'oserais pas acheter une box sans savoir ce qu'il y a dedans. Surtout pour des livres. C'est te dire les limites de mon esprit aventurier :-)))
    Je sais que c'est le concept, mais pour un livre je suis rétive.
    A la bibliothèque du travail, la responsable fait parfois des "prêts surprises". Tu devrais me voir soupirer et soupeser les emballages, tentant de deviner s'il s'agit au moins d'une édition Stock ou X.os ;-))) (pas sûre de l'orthographe pour le coup tellement je la fuis).

    Je vais de ce clavier visiter le lien que tu nous proposes.

    RépondreSupprimer
  5. Je reconnais les éditions Zulma sur ta photo ! Avec Stock, je suis absolument fan :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore! et les éditions Stock aussi! Même si je ne lis toujours pas comme avant. Lente amélioration...Il faut que je retrouve ton adresse - j'ai des bribes en mémoire - pour t'envoyer quelque chose qui pourrait te plaire. Encore que je ne sais plus où tu en es de tes lectures.

      Supprimer
    2. Je lis toujours autant Léna. Et mon adresse, par sms dans deux secondes. Mais des baisers gentils là, ici, immédiatement !!!

      Supprimer
    3. Savoir que des choses ne changent pas...c'est trop bon! Ce sentiment de t' avoir perdue dans cette énorme toile !!! c'est angoissant

      Bises fraîches, le vent du nord s'est levé

      Supprimer
  6. J'ai craint de ne pas te relire avant le 31. Ouf;-)
    En relisant ce proverbe je peux en effet adhérer à l'idée. J'ai connu deux périodes sans lecture aucune, une coïncidence révélatrice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coïncidence révélatrice, c'est tout à fait ça! nous nous comprenons...

      Supprimer
  7. Regardeuse, un peu frustrée, beaucoup agacée11 février 2016 à 18:26

    Euh... et est-ce que poster deux fois par ans c'est pas un peu décourager l'entretien de liens déjà par trop virtuels ?
    Parce que là, même si je n'aimerais pas être envahie, assaillie, c'est un peu... enfin... un peu... beaucoup "bof, je vais pas me forcer non plus".
    Il ne faudrait pas que nous non plus on ne veuille pas... se forcer ;-)
    C'est gentil malgré tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, je manque même au minimum syndical...j'ai même cru que la porte ne s'ouvrirait pas ici, vraiment rouillée! L'ingrate revient, une opération plus tard, presque rétablie et la bouche en cœur...tu me pardonnes?

      Supprimer
    2. Oh non... je ne m'attendais pas à ça. Je suis désolée...
      Non : j'ai honte :-(
      Zut alors ! Dis-nous que tu vas mieux, qu'on s'est bien occupé de toi, qu'il fallait le faire et que tu n'as pas tardé, que tu as confiance et que tu es bien décidée à te chouchouter, t'écouter.
      Pour rebondir.
      Mais tu manques tellement, si tu savais...
      Pardon, je te demande pardon.

      Supprimer
    3. Non ma douce, tu n'as rien à te faire pardonner, je devrais prévenir lorsque je m'absente, mais la vie est parfois rudement compliquée, j'ai toujours le sentiment que c'est pour deux jours et six mois plus tard...
      Je t'en parlerai en privé.
      Toi aussi, tes sœurs aussi, vous me manquez tellement! le nombre de pensées que j'ai pour vous...

      Supprimer
  8. je connais , mais je n'ai encore jamais osée
    peur d'être dessus :::
    et le proverbe me colle à la peau
    je m'angoisse à la pensée de ne plus rien avoir à lire
    alors j'ai une pile qui m'attends dans la chambre + chez Amazon ma liste d'envies
    je vais aller visiter les liens
    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me diras...je suis enchantée par la sélection
      Bises

      Supprimer
  9. Virtuellement heureuse de te relire !!!
    A très bientôt alors. Youpi :-)

    RépondreSupprimer